Comment réduire la consommation de viande ?

reduire consommation de viande

Malgré tous les mouvements en faveur de la vie animale, qui imposent la production d’aliments à base de protéines, il est irréfutable que la viande présente de grands avantages dans notre organisme. Sa consommation est essentielle dans les premières étapes de notre vie, car elle favorise la formation de globules rouges, augmente l’hémoglobine et stabilise notre système nerveux central.

Cependant, sa consommation excessive peut nous éloigner de tous les bienfaits que la viande produit dans notre corps. Au-delà de nous plonger dans un état de santé précaire, la production de viande est conduite par le stress, les hormones et les médicaments, substances utilisées chez les animaux pour faciliter leur approvisionnement.

La consommation excessive de viande a également causé de grands dommages à la biodiversité et à l’écosystème, car elle favorise la déforestation et la production de gaz.

Si nous voulons faire de notre planète un monde beaucoup plus préservé et plus sain pour les futures générations, il est essentiel que nous fassions des sacrifices ou des efforts pour y parvenir. La consommation de viande est une habitude, mais elle peut être progressivement réduite, surtout si vous suivez ces conseils utiles pour un régime végétarien flexible.

Stratégies pour réduire la consommation de viande

Dans cette partie de l’article, nous vous présenterons quelques astuces pour réduire votre consommation de viande.

Remplacer la viande rouge

Au début de votre nouveau régime à faibles portions, il vous sera peut-être difficile d’éliminer complètement la consommation de viande. Toutefois, il faut se rappeler qu’il existe de nombreux types de viande qui causent moins de dommages à l’organisme, comme le poisson et le poulet.

Acheter des légumes, des fruits et des légumineuses

À ce stade, la liste des courses devrait comporter ces 3 aliments : légumes, fruits et légumineuses. Ces aliments seront votre plus grand avantage durant ce processus.

Les légumineuses, quant à elles, possèdent toutes les propriétés de la viande rouge. Elles seront donc des aliments de substitution qui vous fourniront du fer, augmenteront votre taux d’hémoglobine et maintiendront votre système nerveux central en parfait état.

Les légumes et les fruits, en revanche, vous apporteront du fer, des vitamines et divers nutriments qui vous permettront de préparer des plats en grande quantité.

comment reduire la consommation de viande

Consommer des aliments de substitution

Le goût de la viande est distingué, mais il existe d’autres aliments qui, avec quelques touches d’assaisonnement et de sauce, auront le même goût que votre ragoût de viande préféré et vous pouvez réduire votre consommation de viande. En outre, elles ont beaucoup plus de propriétés que la viande rouge, en plus d’être une source de fer et de vitamine B12, elles aident à stabiliser le taux de sucre dans le sang et à prévenir les maladies dégénératives ou l’excès de glucose, comme le diabète. Nous discuterons des aliments pour remplacer la viande plus tard.

Un aliment qui pourrait très bien être un substitut de la viande sont les protéines de soja. Nous avons écrit un article pour que vous puissez vous renseigner sur tous les bénéfices de manger des protéines de soja.

En savoir plus :  Pourquoi acheter des protéines de soja ?

Infographie : comment réduire sa consommation de viande

En Cuisiner Eco, nous voulons rendre notre planète, un endroit plus vert et éco-responsable. C’est pour cela que nous vous donnons beaucoup de conseils et d’astuces, et nous vous informons à propos des pratiques qui vous aideront à réduire la pollution ou bien le gaspillage alimentaire. Or, c’est un travail en équipe. Vous pouvez aussi aider en partageant cette information avec vos cercles sociaux.

Réduire sa consommation de viande
Infographie avec des conseils pour savoir comment réduire sa consommation de viande. Source : Cuisiner Eco

Pour vous faciliter cette tâche, nous avons élaboré cette infographie avec des conseils afin de réduire sa consommation de viande. N’hésitez pas à la partager sur vos réseaux sociaux et avec vos amis !

Aliments substituts pour remplacer la viande

Comme nous l’avons souligné tout au long de l’article, il existe de nombreuses autres façons de consommer le goût de la viande rouge, ainsi que ses propriétés. Bien que nous ne puissions pas ignorer le manque de ces aliments, vous pouvez choisir des aliments pour substituer la viande de manière progressive, jusqu’à ce que vous vous familiarisiez enfin avec leurs saveurs et leurs textures.

substituts alimentaires pour viande

Parmi les aliments de substitution, ils se distinguent :

  • Cacahuètes (41 grammes de protéines par tasse)
  • Mozzarella (39 grammes de protéines par tasse)
  • Sauterelles (70 grammes de protéines par tasse)
  • Tofu (44 grammes de protéines par tasse)
  • Lentilles (18 grammes de protéines par tasse)
  • Quinoa (8 grammes de protéines par tasse)
  • Œufs (6 grammes de protéines par œuf, 3,6 grammes de protéines dans le blanc)
  • Amandes (30 grammes de protéines par tasse)

Avantages de réduire la consommation de viande

Consommer de la viande rouge avec modération apportera à moyen terme, de nombreux bénéfices que votre santé appréciera. Parmi ceux-ci, un risque plus faible de maladies cardiovasculaires telles que l’hypertension artérielle.

En laissant la viande en dehors de votre régime alimentaire, vous recevrez une plus grande quantité de fibres et d’antioxydants qui maintiendront votre corps dans des conditions de santé optimales. Si vous ajoutez d’autres sources de protéines végétales, telles que les légumineuses et les céréales, vous obtiendrez une amélioration du transit intestinal, une meilleure digestion et moins de risques de constipation.

Vous économiserez également un peu de votre argent hebdomadaire en réduisant vos dépenses pour les produits à base de viande, dont le prix est souvent élevé.

Conséquences de l’élevage et de la consommation excessive de viande

Outre un mode de vie sain, la consommation excessive de viande entraîne une augmentation de la production animale, ce qui contribue aux gaz à effet de serre et donc à un changement climatique plus important. La consommation illimitée de viande menace directement notre corps, mais aussi la stabilité de la biodiversité et de l’écosystème, en polluant la terre, l’air et l’eau.

La production excédentaire de viande rend également impossible la plantation d’autres espèces végétales, car l’agriculture occupe de grandes surfaces de terrain. Comme il n’y a pas d’espace pour planter et semer, l’écosystème souffre d’un déséquilibre qui menacera la normalité de nos vies à long terme.

Conseils pour mettre en place le flexitarisme

Nous savons qu’il est difficile de prendre de nouvelles habitudes, mais le plus compliqué est d’abandonner celles que nous avons conservées pendant tant d’années.

benefices du flexitarisme

Lorsque nous atteignons l’âge adulte, nous pouvons prendre le contrôle de la façon dont nous voulons manger, prendre soin de notre santé, acheter la nourriture que nous voulons, etc. Vous ne devez pas nécessairement changer radicalement vos goûts alimentaires, car l’avantage de manger de la viande dans une fourchette modérée est inévitable, mais vous pouvez commencer à faire plusieurs actions qui vous aideront à adopter le flexitarisme, un régime alimentaire flexitarien.

En savoir plus :  Le flexitarisme : régime flexitarien et ses bénéfices

Le flexitarisme désigne un régime végétarien flexible, c’est-à-dire un régime basé sur la consommation de fruits, de légumes, de légumineuses et de céréales avec quelques portions de viande (surtout poulet et poisson). Dans ce régime, la priorité est donnée à la consommation d’aliments végétaux, tandis que la consommation de protéines faibles est autorisée, notamment celles obtenues sans maltraitance animale (œufs, lait de vache).

Pour entrer petit à petit dans ce nouveau mode de vie, nous vous donnons les conseils suivants :

Réduire les portions quotidiennes de viande

Si la viande est l’aliment qui a été la vedette de vos plats, essayez d’en faire un complément et non l’aliment principal. Vous pouvez choisir d’ajouter quelques morceaux pour rendre le repas plus agréable, afin de réduire progressivement votre consommation de viande.

Manger des aliments biologiques

Les aliments biologiques sont ceux qui sont obtenus à partir d’une agriculture respectueuse, c’est-à-dire qui ne nuit pas au processus naturel de production d’aliments tels que les fruits, les céréales et les légumes. La principale caractéristique des aliments biologiques est qu’ils n’ont subi aucune altération de leur composition, au moyen d’un additif chimique.

Chaque jour, il est plus fréquent de voir la section des aliments bio dans les supermarchés, bien que nous recommandions de les acheter sur les marchés de plein air ou dans les fermes.

Planifier un menú

Il existe des milliers de modèles de régimes alimentaires souples sur Internet, mais vous pouvez en prendre le contrôle en personnalisant et en mettant en œuvre les aliments que vous préférez. Toutefois, il est recommandé de consulter d’abord votre nutritionniste, car il pourra vous informer sur la meilleure façon d’intégrer le régime, en fonction de votre état (santé, condition physique). En outre, c’est avec lui – ou elle – que vous pourrez réduire la consommation de viande sans que votre santé en pâtisse.

Prendre le contrôle de ce que vous mangez dans la rue

Si les stands de fast food sont irrésistibles, vous n’avez pas à vous tourner vers ceux qui proposent des hamburgers monstrueux avec une viande exceptionnelle. Il existe de nombreux étals et restaurants qui préparent leurs plats avec des produits biologiques et des substituts de viande.

Exemple d’un régime flexitarien

Vous pouvez commencer avec ce menu dès la première semaine de votre régime, pour les semaines suivantes vous pouvez varier les repas et les inverser (le repas du lundi est consommé le mercredi, par exemple).

Lundi

  • Petit déjeuner : thé de votre choix avec du pain de seigle grillé, accompagné de fromage frais, de noix, d’épinards et de pêche.
  • En milieu de matinée : yaourt naturel allégé avec des morceaux d’avoine, de kiwi et d’amandes.
  • Déjeuner : salade de haricots blancs, tomate et concombre Sandwich aux légumes avec houmous, tomate, avocat et concombre.
  • Snack : un verre de lait et un toast avec un avocat et une tomate.
  • Dîner : lentilles avec riz, salade de carottes râpées et graines de sésame. Mandarine.

Mardi

  • Petit-déjeuner : toast complet avec chocolat, banane, avoine et fruits frais. Un verre de lait.
  • En milieu de matinée : biscuits à l’avoine, un yaourt à l’orange et à faible teneur en matières grasses.
  • Déjeuner : paella aux légumes. Poire.
  • Snack : yaourt allégé avec des segments de pamplemousse, des raisins secs et des noix hachées.
  • Dîner : crème de brocoli, courgettes et potiron. Une pomme.

Mercredi

  • Petit déjeuner : verre de lait et biscuits à l’avoine avec des noix.
  • En milieu de matinée : yaourt allégé à la banane.
  • Déjeuner : burritos au poulet avec des poivrons rôtis et de l’avocat. Kiwi.
  • Collation : thé vert, toast aux céréales complètes avec votre choix de confiture et de fromage à faible teneur en sucre.
  • Dîner : omelette de pommes de terre et courgettes, mini-pizzas au maïs et aux pois chiches. Raisins.

Jeudi

  • Petit-déjeuner : grand milk-shake à l’ananas, à la noix de coco et aux fruits rouges.
  • En milieu de matinée : yaourt allégé aux raisins et barres d’avoine au chocolat
  • Déjeuner : ragoût de dinde avec des brochettes de poulet, aubergine et tomate frite.
  • Snack : thé vert avec des toasts complets, fromage frais, tomate et avocat.
  • Dîner : thon en sauce curry à la mangue avec du riz brun. Une pomme.

Vendredi

  • Petit-déjeuner : pain grillé, biscuits à l’avoine et pomme Un verre de lait.
  • En milieu de matinée : graines de courge grillées.
  • Déjeuner : ragoût de bœuf aux légumes. Orange.
  • Snack : barres d’avoine et yaourt allégé aux raisins.
  • Dîner : soupe de légumes avec des nouilles et des œufs.

Samedi

  • Petit-déjeuner : crêpes ou galettes d’avoine avec du potiron. Un verre de lait ou de jus d’orange.
  • En milieu de matinée : une part de tarte aux pommes.
  • Déjeuner : riz aux œufs, salade verte assaisonnée et brochettes de courgettes et de tofu.
  • Snack : barres de graines et d’avoine avec un verre de lait.
  • Dîner : omelette aux brocolis et épinards. Une poire.

Dimanche

  • Petit-déjeuner : yaourt allégé avec granola et fruits frais.
  • En milieu de matinée : thé vert à la banane ou au plantain et biscuits à la noix de coco.
  • Déjeuner : calamars grillés avec des quartiers de tomates. Aubergine dans une soupe au miso avec du riz complet et une pomme.
  • Snack : toast de blé complet avec avocat et tomate. Un verre de lait.
  • Dîner : pommes de terre farcies au brocoli, au chou ou au chou-fleur.

Vous pouvez préparer les portions que vous souhaitez. Accompagnez ce régime d’une consommation constante d’eau (8 verres par jour) et d’un programme d’exercice physique, afin de réduire votre consommation de viande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *